Le Royaume-Uni

Dans cette partie, je vais te raconter mon aventure au Royaume-Uni. Il s’agit de ma seconde expatriation. J’ai commencé par l’Irlande (N’hésite pas à aller voir!). Je ne vais pas te raconter en détail mon installation et intégration car je le fais dans ma partie sur le V.I.E. et je compte aussi écrire en détail sur le déménagement à Cardiff (partie en cours d’écriture). Je vais surtout te faire part des surprises rencontrées et qui m’ont changé de la culture française, et des astuces/habitudes à connaître avant de partir.

Pourquoi que j’suis parti??

Le Royaume-Uni n’a jamais été une destination d’expatriation me faisant envie. Trop proche de la France, trop de Français, et le cliché de l’étranger face au Royaume-Uni: Royaume-Uni = Londres… Cette grande ville, plus grande que Paris. Emplie de travailleurs aigris et malpolis où le stress règne en permanence. Bref, tout ce que je souhaitais fuir à Paris.
Mais après 6 mois en Irlande, me retrouvant face à un marche du travail RH très tendu, j’ai alors commence à chercher à retourner en France, tout en postulant à quelques offres à l’étranger, en Contrat VIE uniquement, afin d’être certain de m’expatrier avec un travail. Toutes les explications concernant le Contrat VIE se trouve sur une partie dédiée (et tu as juste à cliquer sur le lien).
Je n’avais que peu de retour concernant mes candidatures, sachant que j’étais plutôt impatient car impossible pour moi de rester plus longtemps à Dublin (les dépenses étant trop importantes). Mais 1 mois après avoir pris la décision de partir de Dublin, une entreprise m’a contacté et m’a invité à un 1er entretien téléphonique. 2 semaines après (1 entretien téléphonique et 1 entretien physique plus tard), le recrutement était terminé. Je partais pour Cardiff, au Pays de Galles. Je n’avais jamais mis les pieds au Royaume-Uni auparavant.

Je n’ai eu que très peu de temps pour me renseigner sur le Royaume-Uni, le Pays de Galles, Cardiff, les habitants, la vie, etc.
Si tu as lu mes différentes parties sur la recherche de destination, la préparation, etc., mon départ pour le Royaume-Uni peut te sembler tout à fait opposé à tous les conseils que je donne dans ces articles. Mais alors pourquoi suis-je parti sur ce qui semble être un coup de tête?

2 importantes raisons.

  • Tout d’abord, mon expatriation irlandaise ne s’est pas passée comme prévue. Humainement, une réussite totale. J’ai changé. Je me suis ouvert l’esprit. J’ai vécu des événements incroyables. Je me suis fait un tas d’amis, des vrais! Et j’ai bien perfectionné mon anglais. Mais professionnellement, un échec cuisant. Et j’avais de grandes attentes, et mis une bonne pression, pour trouver un travail. Avoir un job était peut-être la principale raison de mon expatriation. Je n’étais donc pas prêt à rentrer en France. Pas du tout. J’avais honte. J’avais pourtant tenté, et c’était le plus important. Et mon expérience n’était pas si négative au vu des raisons expliquées a l’instant. Mais vis-à-vis de moi-même. Je ne pouvais pas. Je ne voulais pas rentrer en France et je voulais réussir une expat’ aussi.
  • Ensuite, parce que travailler pour cette entreprise en particulier a longtemps été un rêve pour moi. J’ai tenté à de nombreuses reprises d’y rentrer (ce n’est franchement pas facile pour une fonction support…) et j’avais enfin cette opportunité. Je ne pouvais pas passer à côté. Et puis, quand je suis allé à Cardiff pour mon entretien d’embauche, la ville était vraiment sympa et mes collègues étaient aussi très accueillant. Alors j’ai foncé!

Cool ta vie, mais qu’est-ce que tu retiens du Royaume-Uni??

 
Je t’invite maintenant à te rendre sur les différentes pages et à découvrir toutes les surprises qui m’attendaient au Royaume-uni! J’ai tenté de les catégoriser, de mettre un peu de structure dans mes idées. Pour cela, rends-toi sur le menu et clique directement sur les pages qui t’intéressent. 
Sinon, laisse-toi guider et clique directement sur la première catégorie: Les Britanniques.

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.