L’équilibre Vie professionnelle/Vie Privée

Effectivement un British ne prendra pas de vraie pause le midi et partira sous les coups de 17h-17h30, en commençant à 8h30-9h. Pour un Français, on peut alors voir le British comme un feignant (attends le mec part à 17h quoi!). J’avoue, j’ai eu cette réaction au début. Parce que dans ma culture franchouille, plus tu restes tard au boulot, plus tu te fais mieux voir de ton patron et de tes collègues. Le mec reste tard, il est occupé, il est important…wow! (heureusement la situation change un peu en France).
Le British, lui, a compris un truc basique: avoir une vie. Et en profiter!
Je me rappelle quand j’étais en France et que certains de mes collègues ou certains de mes amis se plaignaient (sans vraiment se plaindre finalement, juste pour attirer l’attention) d’être reste au bureau jusqu’à 19….20….21h… Ben, tu l’as choisi quoi. Pis, si tu sais pas t’organiser, c’est ton problème. Si t’as trop de boulot, ben tu en parles à ton boss. Bref, on s’en fout de tes heures supp non payées!
J’aime beaucoup l’attitude des British. Elle me correspond mieux. Je ne travaille pas moins. Mais plus intensivement en fait. Pas 1000 pauses café qui durent 10-15 minutes (parfois plus) avec tes collègues. Pas de pause interminable le midi… Par contre, à 17h, je sors du taf, l’esprit libéré, et encore une flopée d’heures devant moi avant la fin de la journée. Alors je prends un verre avec mes collègues, ou je rejoins mes amis (parfois je fais les 2 aussi). Pendant que le Français reste tard juste pour dire à tout le monde que c’est un bosseur, moi je ris, je bois, je mange, je m’amuse, je vis.

La suite: L’intérêt pour la Reine.

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.