La vie à Bord Sans Passagers

Bonjour Cher(e) Lecteur/trice insatiable!

Je t’ai déjà un peu parlé du rôle des Officiers et de l’équipage à bord pendant la crise COVID-19 quand j’ai évoqué le rapatriement des marins. Quelques uns d’entre vous m’ont demandé ce à quoi ressemblait la vie en mer maintenant. Comment vit-on à bord depuis plus d’un an?

J’ai mentionné le CDC à plusieurs reprises dans mes précédents articles. Cette agence américaine de santé (semblable à notre ARS). Pendant cette crise, le CDC a partagé des recommandations et instructions sur comment gérer l’équipage à bord.

Alors, laisse-moi te donner mes impressions, mon expérience à bord, et te partager les expériences que j’ai observé sur les autres sociétés de croisière.

Je sais que je suis un peu en retard sur le sujet, car l’industrie de la croisière recommence doucement son activité… Mais mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas?

Aucun passager

Je sais que tu sais déjà ça, et tout est dans le titre, mais parlons-en brièvement.

Les navires n’ont aucun passager à bord. C’est une situation très inhabituelle bien entendu, quand tu sais qu’un paquebot est comme un avion: il ne cesse d’être en service. Un bateau de croisière accueille continuellement des passagers. A l’exception près de la cale sèche (j’en parlerai dans un autre article). Tous les 2 à 4 ans, le navire entre en cale sèche et réalise des projets de maintenance. Il ne bouge pas et ne va dans aucun port touristique. Et c’est bien trop dangereux à bord. Donc aucun passager n’est autorisé pendant cette période.

Depuis Mars 2020 (purée! Déjà plus d’une année…), tous les navires du monde ont débarqué leurs passagers. Ils naviguaient sans aucun passager, seulement avec l’équipage.

Ainsi, imagine un paquebot, habituellement rempli de monde, et, d’un seul coup, plus personne à bord. Tous les passagers rentrés chez eux et l’équipage rapatrié. Les bateaux de croisière peuvent accueillir des milliers de passagers et des centaines (voire des milliers) de membres d’équipage. Désormais… L’industrie de la croisière garde un niveau minimum d’équipage sur les navires. Cela signifie que seuls les marins aux fonctions essentielles restent à bord. Selon la taille du navire, pas plus de 300 membres d’équipage sont à bord de chaque bâtiment. C’est généralement bien inférieur d’ailleurs.

C’est un peu un choc. Nous sommes tellement habitués à la foule sur le bateau. Et maintenant, nous pouvons marcher, en pleine journée, et ne pas rencontrer une autre âme pendant plusieurs minutes. Une sensation très bizarre..!

Cabine solo

Un énorme avantage pour l’équipage! La plupart des membres d’équipage doivent partager une cabine avec un autre colocataire, et même avec 2, 3, 4, 5 (ou plus) autres collègues, selon la société de croisière et le navire.

Le CDC a demandé à toutes les sociétés de croisière de loger chaque marin dans une cabine individuelle, afin de respecter les distances sociales. Certaines compagnies ont même décidé de loger leurs marins dans les cabines réservées aux passagers. Tu peux t’imaginer la joie d’un membre d’équipage qui bénéficie d’une grande cabine et parfois même d’un balcon! Et admirer le monde depuis un hublot ou une fenêtre!! Définitivement un avantage unique et non négligeable.

Masques Obligatoires

Comme sur terre, les masques sont obligatoires à bord. Pratiquement tout le temps. Le CDC a donné accorder le droit de retirer son masque pour manger et boire seulement, et lorsque tu es dans ta cabine, tout(e) seul(e).

Même si nous quittons jamais le navire et nous sommes toujours le même groupe de gens, nous continuons de porter le masque, sur le nez et la bouche 😉

Distanciation Sociale

Même règle que tu as à terre aussi. 12 personnes ne peuvent pas se retrouver à table en même temps haha! Et nous devons garder plusieurs mètres de distance entre chaque personne, tout le temps. Même pendant les exercices d’évacuation 😉

Lieux fermés

L’équipage à bord n’avait pas accès à tous les endroits du navire, comme les restaurants, les salles de gym, les piscines, etc.

Premièrement, parce que nous n’en avions pas l’utilité. Nous n’étions pas nombreux à bord et nous avions toujours du travail à faire tous les jours. Nous n’avions pas besoin d’avoir 6 restaurants d’ouvert pour juste 200 à 300 marins.

Deuxièmement, cela représenterait un sacré gâchis de ressources si nous pouvions aller n’importe où sur le navire, n’importe quand. Si nous pouvions utiliser tous les endroits, l’équipe de nettoyage devraient alors nettoyer chaque lieu tout le temps!

Mollo le boulot

Oui, bien sûr, cela dépend du service et du métier!

Les gars sur le Pont ou en salle des machines continuent d’exercer les mêmes missions. La sécurité est la priorité! Les moteurs sont toujours allumés et ils doivent s’assurer que le navire un endroit sans danger pour l’équipage.

L’équipe de nettoyage est très occupée car elle représente le meilleur moyen de défense contre le COVID.

Pour le service de restauration, c’est un peu différent. Ils sont toujours en charge de préparer et servir les repas, mais seulement à destination de l’équipage. Et le mess n’est pas ouvert 24h/24. Nous avons des heures de repas bien définies et tout le navire ne peut pas prendre son petit-déjeuner, déjeuner et dîner en même temps, car nous devons éviter l’effet de foule. Chaque département à son heure de passage et nous évitons ainsi d’avoir trop de personnes au même endroit et au même moment (#distanciationsociale).

Pour la Réception, et bien… C’est la vie tranquille. Pas grand chose à faire. Je veux dire: il n’y a pas de passager à bord! Donc, en général, ils aident les autres services.

Pour les RH, réduction du temps de travail également. Nous n’avons plus beaucoup de marins à notre charge. Nous sommes un peu plus occupés lorsque nous avons des rapatriements à organiser et lorsque nous aidons le bureau de l’équipage.

Enfin, ce fameux bureau de l’équipage. Pas de répit pour cette équipe. Ils n’en auront jamais je suppose. Il y a toujours des marins rejoignant ou quittant le navire.

Cale Sèche

Beaucoup de sociétés de croisière ont décidé de saisir cette opportunité pour changer le planning des navires et de les envoyer en cale sèche, car ils ne pouvaient pas voyager avec passagers de toute façon. Beaucoup de navires ont avancé sur leur plan de maintenance afin d’être prêts pour le retour aux opéations.

Nous pouvons voir dans les médias que certains navires de croisière reprennent leur activité. Et tout se passe bien pour l’instant. Gardons espoir et attendons patiemment un retour aux opérations!

Langages

  • English
  • Français

Abonne toi pour recevoir tous les nouveaux articles !

Loading

L'auteur est un officier d'un navire de croisière et adore voyager autour du monde. Il a commencé son aventure en expatriation en 2016. Il est passionné par l'apprentissage de nouvelles cultures, par la cuisine locale et la bière (locale aussi!). *Avertissement: les opinions exprimées sont uniquement les miennes et n'expriment pas les points de vue ou les opinions de mon employeur actuel ou de mes anciens employeurs.*

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.