Journée des Gens de Mer

Salutations Lecteur/Lectrice Incroyable!

Aujourd’hui, 25 Juin, est la Journée Internationale des Gens de Mer (les marins quoi)! Et cette année, c’est une édition assez spéciale.

Logo Journée des Gens de Mer

La Journée des Gens de Mer (Day of the Seafarer, en anglais) fut désignée par l’Organisation Maritime Internationale (OMI) afin de rendre hommage aux marins et de reconnaître leur valeur ajoutée au sein de notre société.
Par ailleurs, l’OMI estime qu’environ 90% du commercial mondial est transporté par l’industrie maritime international. Pour te donner quelques exemples, il est presque certain que ton téléphone, ta tablette ou ton ordinateur, que tu utilises pour lire cet article, t’a été apporté par bateau (tout du moins pour la majeure partie du voyage). Les aliments qui ont constitué ton déjeuner ou dîner. Tes vêtements. Ta télé. Ton savon. Ton masque…
Le transport maritime fait intégralement partie de notre quotidien et nous ne le remarquons tout simplement pas. Toutefois, tu manges, bois, t’habilles, travailles…. Grâce au travail acharné des nobles gens de mer.

Pourquoi cette année est-elle si spéciale?

Cette année marque le 10e anniversaire de la Journée des Gens de mer. C’est une étape importante et nous devrions marquer le coup. 10 ans que les marins sont un peu plus reconnus à leur juste valeur.

Cependant, les navires et les marins ne seront pas en mesure de le célébrer proprement.

Premièrement, parce que les navires mènent par l’exemple et, même si personne ne peut entrer ou sortir des bateaux aujourd’hui – ils limitent le trafic aux seules missions d’import/export de marchandises essentielles et de rapatriement de l’équipage – les vaisseaux appliquent des règles très strictes à bord: port du masque, distanciation sociale, annulation des fêtes et événements, etc. Ainsi, pendant que certains gouvernements commencent à retourner à la vie normale ou que certains gouvernements sont toujours trèèèèèèès passifs, les navires ne prennent aucun risque et montre le comportement normal à adopter en ces temps particuliers.

Deuxièmement, car la plupart des sociétés et marins n’ont pas le coeur à célébrer aujourd’hui. Les Nations Unies estiment qu’environ 200 000 marins sont bloqués en mer alors que leur contrat initial est déjà terminé et sont censés être chez eux, en congés bien mérités.
La situation peut être extrêmement mauvaise pour les gens de mer et les croisiéristes. Le gouvernement britannique et ses gardes-côtes ont récemment pris une décision très stricte, en plaçant en détention 4 navires appartenant à CMV (Cruise & Maritime Voyage) parce que la compagnie maltraitait ses équipages. Plus d’infos ici.

Les navires continuent leur voyage, à rapatrier leurs équipages et, comme je te l’ai expliqué dans un article précédent, cela prend du temps car les gouvernements oublient leur rôle et manquent à leurs obligations (Comment? Tu n’es pas surpris(e)? 😉 )…

Laisse-moi te montrer quelque chose. Tu trouveras ci-dessous une image de la position actuelle des navires présents autour de Manille, la capitale des Philippines. Les Philippins sont très représentés dans l’industrie maritime. En fait, dans l’industrie de la croisière, les marins philippins représentent généralement la principale population à bord chez l’équipage.
Prends le temps de jeter un coup d’oeil aux icônes bleues. Elles représentent les navires de croisière. Bateaux, qui, en temps normal, n’ont absolument rien à faire là car ils ne naviguent pas aux Philippines. Ils attendent de débarquer leurs équipages philippins. Et il ne s’agit qu’une photo rapprochée autour de Manille. Plein d’autres navires naviguent le long des côtes afin de s’alimenter en eau, et d’autres navires sont aussi en route pour Manille. Et puis d’autres navires se rassemblent aussi en Inde, dans les Caraïbes et même en Europe.

maps cruise ships in Manilla

Le message pour 2020

Cette année, l’OMI souhaite partager un message fort au monde et aux gouvernements: les gens de mer sont des travailleurs-clés. Ils font partie de la ligne de front durant cette pandémie de Covid-19 étant donné que le monde continue de tourner grâce à leur travail.

Tandis que les populations étaient confinées à la maison et que le trafic aérien fut soudainement ralenti, voire même stoppé, rien n’a changé pour l’industrie maritime. Le trafic est resté inchangé. Les navires ont continué de naviguer partout dans le monde, livrant marchandises et rapatriant les hommes et les femmes.

Toutefois, pendant que les gouvernements rapatriaient leurs citoyens, touristes et expatriés, depuis tout pays, les marins étaient toujours à bord de leurs navires et continuaient de nous apporter nourriture, vêtements et divertissements, quand nous en avions le plus besoin. Et comme expliqué précédemment, les frontières leur étaient injustement fermées.

Notre nouveau Ministère de la Mer a également posté un article sur ses efforts pour rapatrier les marins.

Regarde sur les réseaux sociaux

Chaque année, l’OMI centre sa campagne sur les réseaux sociaux. Et beaucoup de gens de mer, équipage et officiers, affichent leur soutien. Ils racontent au monde les lieux où ils naviguent, leur expérience, leur travail ou dévoilent les secrets de leur navire.

Peu importe si nous sommes à bord, au travail ou en confinement (oui je devrais en sortir d’ici 3 jours!!!) ou à la maison, nous avons tous une histoire à raconter.

Ainsi, si tu es un peu curieux(se), et que tu souhaites en savoir plus que le monde qui comble mon coeur (c’est beau hein?!), cherche, sur Facebook, Twitter et Instagram le #seafarersarekeyworkers.

Je te souhaite une bonne navigation (wouhou un jeu de mots, ça faisait longtemps) sur les réseaux!

logo seafarers are key workers

Langages

  • English
  • Français

Abonne toi pour recevoir tous les nouveaux articles !

Loading

L'auteur est un officier d'un navire de croisière et adore voyager autour du monde. Il a commencé son aventure en expatriation en 2016. Il est passionné par l'apprentissage de nouvelles cultures, par la cuisine locale et la bière (locale aussi!). *Avertissement: les opinions exprimées sont uniquement les miennes et n'expriment pas les points de vue ou les opinions de mon employeur actuel ou de mes anciens employeurs.*

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.